La Bible Darby Clarifiée, (cliquez sur le texte en vert)     Aller á la table de matières   
Matthieu 3:11-12

Afficher le chapitre et les notes   

 11 Moi, je vous baptise d'eau pour la repentance ; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses sandales : lui vous baptisera de l'Esprit Saint et de feu. [Tous comme les 120 disciples de Jésus qui étaient baptisés avec des langues de feu dans Jérusalem durant la Pentecôte. Actes 2:3.]

 12 Il a son van dans sa main, et il nettoiera entièrement son aire et assemblera son froment dans le grenier ; mais il brûlera la balle au feu inextinguible.3 [Le Seigneur sépare le blé de la balle, ce qui est précieux de ce qui est vil. Le blé ce sont les paroles de vie qu'il vous a dit, ces paroles sont implantées dans votre coeur pour former Christ à l'intérieur ; la paille c'est votre nature égoïste et charnelle de ses convoitises, affections, et orgueil, qui après la séparation est ensuite brûlé jusqu'à l'oubli par le feu dévorant et les flammes éternelles de Jésus, la pure parole de vie, qui est un feu. Ceci est le baptême de mort, l'étape finale avant la traduction dans le Royaume de Dieu, pour être là tandis que nous sommes sur terre et puis pour toujours.]

Pour afficher en parallèle les versets des versions Louis Segond et La Bible du Semeur, cliquez ici.
_______________________________________

3 lui vous baptisera de l'Esprit Saint et de feu. Il a son van dans sa main, et il nettoiera entièrement son aire et assemblera son froment dans le grenier ; mais il brûlera la balle au feu inextinguible. Le Seigneur sépare le blé de la balle, ce qui est précieux de ce qui est vil. Le blé ce sont les paroles de vie qu'il vous a dit, ces paroles sont implantées dans votre coeur pour former Christ à l'intérieur ; la paille c'est votre nature égoïste et charnelle de ses convoitises, affections, et orgueil, qui après la séparation est ensuite brûlé jusqu'à l'oubli par le feu dévorant et les flammes éternelles de Jésus, la pure parole de vie, qui est un feu. Le baptême du Saint-Esprit c'est le baptême du feu à la conclusion du voyage vers Dieu :

Ainsi Jésus crée un individu lavé, purifié, et capable d'une union avec Dieu, participant de la nature divine. Jusqu'à ce que l'homme obtienne la purification, la miraculeuse grâce de Dieu qui lave son coeur, il ne peut se tenir en présence de Dieu, ni être agréable à Dieu. Ce baptême survient après qu'un homme ait crucifié son égoïsme, sa nature pécheresse sur la croix intérieure du renoncement à soi-même. Ce baptême par le feu, le baptême de mort à la nature égoïste de l'homme, est le seul baptême requis : un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême. Éph 4:5.

Ceci est la fin de votre ego charnel, alors que Christ vient et qu'il anéanti cet esprit résiduel de Satan en vous avec l'éclat de Sa venue, avec les Paroles de Sa bouche, et par la splendeur de Sa venue, en écrasant la tête de Satan sous votre talon. Le jugement final. Le véritable baptême du Saint-Esprit : dans la mort de Christ. Le partage de Sa mort. Jésus est alors ressuscité en vous pour être vraiment votre Seigneur ; 2 Cor 4:14, Col 2:11-12, 3:1, Éph 2:6 ; qui ordonne toutes vos paroles et les actes, qui sont des œuvres pour montrer l'amour et la puissance de Dieu à le monde.

Extrait de Stephen Crisp La Nécessité d'une Vie Sainte :

Une bien triste expérience nous a été raconté de nos jours, qu'un grand nombre ont cru à la vérité, et pourtant ils ne seront probablement jamais sauvé. Ils ont fait naufrage par rapport à leur foi ; mais s'ils ont été baptisés, si ils avaient voulu supporter le baptême, s'ils avaient voulu être ensevelit avec Christ dans le baptême, chacun d'eux aurait été sauvé. Et maintenant ils sont nombreux à demeurer dans la croyance de la vérité et pourtant ils ne sont pas baptisés. Ils ne sont pas mort, ni ensevelit, en dépit du fait qu'ils ont reçu en partage une foi du même prix que la nôtre ; cette foi qui est l'intervention de Dieu, et qui est aussi précieuse dans cette nature que tous ceux qui la reçoivent, et qui agirait aussi de la même manière avec tous, si elle n'était pas obstruée. Mais malgré le fait qu'ils aient reçu la foi à l'égard du salut de leurs âmes, leurs âmes sont toujours captives ; leurs âmes sont assujettie aux convoitises, aux plaisirs, aux vanités, aux choses folles et insensées, aux passions et aux corruptions, après avoir reçu la foi.

Car si vous prenez celui qui est un croyant de la vérité, qui est rattrapé par ses convoitises, ses passions, ses corruptions, il admettra généralement croire le contraire ; il croit que ces choses ne devraient pas être, qu'il devrait en être autrement. Ceci est le signe de la vérité contre le mensonge. S'il devait en être autrement, alors pourquoi en est-il ainsi ? Pourquoi trouve t-il une vie pour surgir dans ce qui est corruptible, qui est toujours contraire à la vie de Dieu, et qui est en inimitié avec. Que ferai-je ? Je crois la vérité. Je sais que la vérité est une chose sainte, elle conduit tous ce qui lui est soumit à une vie sainte ; mais il y a ceci, et cette chose impie, ceci, et cette chose corrompu qui demeure, mais que vais-je faire ?

Il s'agit d'une démonstration évidente de votre manque de baptême de celui en qui vous croyez. Vous avez cru en Jésus-Christ qui est venu après Jean, et qui était avant lui ; et maintenant que vous avez cru en Lui, vous manquez d'être baptisé par Lui. À cause du manque du baptême du feu, la pollution et la corruption qui s'est accrût dans votre nature au temps de votre aliénation prévaut toujours sur vous, contrairement à votre foi. Il n'y a pas d'autre moyen d'obtenir ce baptême, autrement qu'en sombrant dans ce qui vous fera mourir, ce qui vous tuera. Mais il y a une telle évolution pour pouvoir changer sa vie, ils font tellement de torsions et de jumelages de gens pour sauver leurs vies, qu'en bout de ligne ils la perdent. Mais personne ne peut trouver la vie éternelle, sauf ceux qui sont prêt à s'abandonner à la mort, et à se soumettre à ce baptême- qui est, par le Saint-Esprit et par le feu. Seulement ceux-là parviennent à la vie ; ils parviennent à la résurrection. Car vous n'avez jamais connu personne qui sont passés par cette mort et qui sont ressuscités ; il est impossible pour la mort de retenir quiconque a été ensevelit dans ce baptême, tout comme il était impossible de retenir Christ, alors qu'il était dans la tombe. La puissance qui ramena le Christ notre Seigneur de la mort, est cette même puissance qui nous vivifie, tandis que nous demeurons dans ce corps mortel, après que nous ayons soutenu cette mort et cette crucifixion [sur la croix intérieure du renoncement à soi-même].

En expliquant comment ce baptême n'est jamais réalisé, l'excellent écrit de Stephen Crisp, LES RUSES DE SATAN POUR VOUS DÉTRUIRE, est une merveilleuse mise en garde, par laquelle vous pouvez maintenir votre vigilence alors que vous voyagez sur le chemin de la foi.

Le voyage de la foi à le baptême de la mort, (qui est le seul vrai baptême), est pas un court voyage, ni est-il accompli en demandant ou de prier pour ; il se produit seulement après que vous avez : 1) attendu sur le Seigneur, 2) écoutait sa beaucoup reproches à vous, 3) toujours obéi à ses nombreuses commandes que vous entendez parler de vous, 4) est mort un peu chaque jour sur la croix intérieure du renoncement de soi,  5) subi de nombreux essais et tribulations 6)et a endure avec une patience et persévérance jusqu'à la fin.

_______________________________________